KITE ADVENTURE

28 septembre 2006

Pas trop le temps de m'occper du blog mùais bientot!

Salut tout le monde!

J'ai pas trop le temps de m'occuper du blog mais bientot je reprendrai du service à l'occasion de mon prochain trip dont la destination est encore... a définir!!! Quelques idées mais rien de fixe!

Bon ride à tous!

IMG_06055

Niko

Posté par nikomoorea à 05:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 février 2006

Moorea Kiteboard

Voici le dernier post pour un petit moment... A partir d'aujourd'hui, je vous redirigerai vers www.mooreakiteboard.canalblog.com, le blog de l'association des kiteux de moorea. J'ai été élu secrétaire et donc je n'aurai plus le temps d'écrire mes conneries sur ce blog pour le moment.. mais dommage pour vous, je sevirai sur l'autre!!!

a+ et bon ride à vous tous!

Niko

photo_002

Posté par nikomoorea à 03:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2006

Un compte rendu comme si vous y étiez...

Juste une copie du compte rendu de mon dossier de sponsoring...

 

Du 01 janvier au 14 janvier 2006, s’est déroulé un évènement sportif sans précédent: Le Great downwinder. Une  odyssée qui regroupait plus de 40 sportifs du monde entier sur la côte est de l’Australie, entre Brisbane et Sydney. Au programme, plus de 1 000 km de descente le long du vent et de la côte, le tout tracté par un kite, sorte de cerf volant de 12 m2 à 17 m2  (l’équivalent de 2 à trois voiles de funboard) et sur une planche de 1 m 40 de long.

Un représentant de la Polynésie, plus particulièrement de Moorea, Nicolas BRUNO, s’est rendu en Australie et a participé à l’évènement grâce au précieux soutien de la compagnie Air Tahiti Nui. Récit d’une aventure humaine et sportive, sans perdre le sens de l’humour….

Plaisir de la découverte et  acclimatation difficile

Départ le soir de Noël. Tant pis pour les cadeau au pied du Aito, un  voyage de Papeete à Sydney est plus intéressant. Le vol s’est déroulé a merveille, ce qui confirme le sérieux et la qualité du service du personnel de bord de la compagnie. On aurait presque envie de rester plus longtemps à bord tellement on se sent bien entre les fauteuils confortables, le petit écran vidéo, les repas, l’alcool, les hôtesses si agréables (et jolies)… Pour un réveillon de Noël à bord, j’ai été gâté!

Mais l’appel de la découverte se fait sentir alors débarquons quand même à Sydney, passons la douane sans encombre si l’on a pas apporté de nourriture (en l’occurrence, on remarquera que pour la bière ils ne disent rien!!!).

Et Sydney s’ouvre à vous… A peine arrivé, je remarquais le manque de circulation pour une telle agglomération. Pas d’embouteillages. Si on pouvais faire de même à Papeete! Mais court est l’émerveillement, mes hôtes me rappelant que l’on a un jour d’avance sur Papeete et que l’on est donc dimanche, d’où le pourquoi du comment. Le reste de la semaine, c’est autre chose parait t’il… Mais pas le temps de vérifier, je m’en vais vers NewPort, au Nord de la mégapole pour récupérer mon matériel. Trois ailes au logo de Air Tahiti Nui, un harnais, une barre et un camel back, que j’appellerais personnellement  un  sac a d’eau (une poche de 1,5 l dans un sac pour se désalterer sans avoir à poser son aile). J’ai emporté ma planche fétiche avec moi. Le matos est complet, il manque plus que le vent… Tu aurais du être là hier me disent t’ils. Ils me diront la même chose tout au long du trip...

Je profite de cette journée pour littéralement oblitérer les mini bus et les remorques avec mes autocollants Air Tahiti Nui ! Premier arrivé, premier servi ! Le rider sponsorisé par Air Mauritius fera un peu la gueule !

Les trois jours suivants, je réside dans un Backpackers, sorte d’hôtel pour les jeunes sur le plage de Collaroy, pour proffiter un peu d’un vrai lit avant 15 jours de camping. Logement sympa, bon marché et avec des personnes de tous les pays du monde. Les vélos et les planches de surf sont fournis gratuitement. Et c’est là que  je commence à me faire du souci…

Le premier plongeon après une course effrénée sur la plage sera le dernier du genre. L’eau est ici à 22 °C maximum. Ils avait oublié de me prévenir, moi qui suis habitué à mes 28 °C du lagon de Moorea !!! En gros ça reviens à se baigner dans l’eau froide du robinet. Très vivifiant mais pas forcement agréable. Viens ensuite cette inquiétude quasi constante, dans une eau relativement trouble, le sable étant très fin et les vagues omniprésentes (imaginez  cote de Papenoo avec des grandes plages de 50 km de sable blanc) : les requins. Car les requins font partie du paysage quotidien des Australiens, et surtout des histoires quotidiennes des touristes devant une bonne pinte (bière) le soir. Pendant ces 3 semaines, j’en entendrai beaucoup parler (la presse m’apprendra même qu’une femme sera dévorée pendant mon séjour), mais je n’en verrai qu’à l’aquarium de Sydney , l’un des plus beaux au monde.

Mes résolutions pour ce séjour:  acheter une combinaison et ne pas m’éloigner trop des cotes…

Des rider du monde entier, tous motivés par la même passion

Le coté attrayant d’une telle aventure, au-delà  de la visite d’un pays, est de partagé une vison de sa passion avec des personnes de tout age et de toutes origines. Tous sont là pour s’amuser et  faire un maximum de kite. .  Vient ensuite la volonté de découvrir l’Australie. Mais pour le découvrir ce pays, cette île, ce continent, mieux vaut ne pas avoir peur de faire des kilomètres. Si vous posez la question C’est encore loin ? à  un Australien, il vous répondra que c’est à 20 minutes…ou à 20 km… Mais 2 heures après, vous roulez encore. Ils n’ont pas la même vision des distances, tellement le pays est grand. Et quand je leur disais que si je faisais 60 km sur mon île, je revenais à mon point de départ, ils rigolaient bien. Entre deux villes australienne, on ne compte pas en km, on compte en jours de voiture !!! Sur 15 jours, on passera en moyenne 2 à 3 heures sur la route.

Nous voilà donc tous embarqués dans des minibus pour des heures et des heures de route. Heureusement, les petits jeunes de la bande n’auront de cesse que de trouver les moyens les plus originaux pour nous empêcher de dormir. Mais mes années d’expérience me permettront d’avoir le dessus rapidement avec quelques bonnes vengeances nocturnes dans les toiles de tente… ambiance camps de vacances pour adultes retardés !

6 jours de kite seulement, mais intenses !

La météo n’a malheureusement pas été de notre coté. Nous avons pris deux dépression sur le coin du portrait alors que cela faisait 6 mois qu’il n’avait pas plu. Nous n’avons pu seulement rider que 6 fois, dont une session hors évènement. :

·   Une demi-journée à Scott’s Head, dans des vagues avec un vent onshore, assez technique quand vous découvrez de nouvelles ailes mais suffisant pour s’écraser lamentablement sur la plage après une figure ratée !

·  Une journée de vent léger au Sud de Brisbane, avec un downwind de prés de 35 km sur un longboard en essayant de ne pas tomber dans les 2 m de houle. Je croiserait un troupeau de dauphin sur un spot réputé pour accueillir une aire de reproduction de requins blancs en hivers.. Grosse frayeur ! A l’arrivée le vent remonte et je montre ce qu’on sait faire à Tahiti dans le vent fort.. Nous ne sommes que deux à l’eau, Mohammed d’Egypte et moi, les Aussies n’étant pas habitués aux vents de plus de 20 nœuds (40 km/h). Spectacle!

·   Une journée de freeride à Byron dans un vent irrégulier occillant entre 15 et 30 nœuds. Un nouveau challenge se met en place: vous sautez avec une bourrasque  à plus de 6 m de haut et une fois en haut, vous vous retrouver dans un trou d’air et descendez des deux étages rapidement. De très rares atterrissages dans les normes ce jour là !

·   Un downwind de 25 km dans de petites vagues de 1 m. Je partage l’aventure avec Daniel de Melbourne. C’est un mini contest de figures entre nous. Le vent est léger (12 nœuds), les 18 m2 de Daniel lui donne l’avantage sur la hauteur mais ayant laissé mon cerveau sur la plage, je remporte le prix des plus gros crashs en tentant tout et n’importe quoi !  Chaque erreur est sanctionné par un coup de fouet… je n’ai pas encore acheté de combinaison et je le regrette amèrement !!!

·   Une journée que l’on a commencé à 10 h du matin au pub à boire du Brandy n’ Coke puis direction un spot de fou une fois que l’on est bien imprégné ! Un spot de vague de 3 m  a passer, un vent capricieux dans le sens des vagues, une pointe rocheuse et un courant digne de la plus vicieuse des passes polynésiennes. Et nous voila Daniel et moi dans une petite lagune de 1 m, abritée de la houle, eau extra plate, avec 25 nœuds. Idéal pour s’amuser en Freestyle. Une dune offre une petite marche de sable sur laquelle on s’amusera a glisser. On restera là, tous seuls plus de 1 h 30 avant que les autres arrivent à nous rejoindre via une aire de decollage plus facile. Le vent tombe. Les photographes auront raté le meilleur de LA session du trip. De très bon sauts, et des moins bons… Mais même dans les gamelles, on reste pro et on se débrouille pour que le sponsor apparaisse sur la photo…

Une dernière journée à OldBar, dans une lagune. 3 heures de Freestyle pour faire des images pour le DVD de l’évènement. Les crashs sont sanctionnés par le manque d’eau (20 cm par endroit) mais au moins l’eau est chaude, surchauffée par le soleil violent. Si vous allez en Australie, prévoyait une tonne de crème solaire car le soleil est vicieux. Entre 10 h et 16h, vous éviterez de vous-mêmes les plages car la morsure du soleil n’est plus une métaphore mais bel et bien une r ! On terminera la journée par le dernier Downwind de ce trip et pas des moindre : 50 km de pur surf dans une houle de 2 m. Je ferais les ¾ seul, mon coéquipier Daniel ayant cassé sa planche après 30 mn de saut dans les vagues. Il faut dire qu’il pèse 95 kg et que la planche n’en faisait de 2 ! Superbe expérience, pas rassuré, fatigué du Freestyle, mais plaisant de n’avoir qu’à surfer des vagues de sable, encore et encore ! Le soir, je m’écroulerai dans la toile de tente et maudirais une fois de plus ce NMðI! de matelas gonflable !

Des adieux et des invitations

Le trip s’est terminé le 15 au matin après une nuit d’errance et de beuverie dans le downtown de Sydney. L’ambiance est présente dans Georges Street et King cross (adultes seulement !) mais attention, les clubs sont select et l’entrée vous sera interdite si vous n’êtes pas habillés convenablement. Pantalon baggy et baskets interdits. J’ai tenté en vain de rentrer pieds nu et en caleçon, mais ils n’ont définitivement pas le même humour que nous ces Aussies.

Tout le monde échangera ses coordonnées. Tous seront invités à me rendre visite en Polynésie. Les jeunes me demanderont de rester une semaine de plus pour les entraîner pour les championnats australiens mais l’appel de mon lagon et de ma vahine se font sentir. Je rentre à Tahiti le surlendemain grâce à la gentillesse du personnel d’ATN. A l’arrivée les kiters de Moorea m’annonceront qu’ils naviguent tous les jours depuis mon départ…Et il y aura encore une autre semaine de vent. Je suis blessé au cervicales (une figure ratée à red Rock) et ne pourrais pas naviguer de la semaine. Je reprend donc le  travail à contre cœur...

L’Australie est un pays gigantesque et je n’en aurait vu qu’une infime partie. Les gens sont très accueillants mais assez désordonnés dans leur mode de vie. L’organisation du trip s’en est ressentie. Ici c’est l’aventure assurée si vous sortez des sentiers battus. La bière est le sport national et l’ambiance est à tous les pubs à partir de 18 h, les groupes de musique  étant aussi nombreux ici que les Kangourous ! La prochaine fois, j’espère me rendre du coté de Perth, la cote Ouest étant apparemment plus ventée. Si vous aimez le surf, la Gold Coast est pour vous mais prévoyait la crème solaire et une combinaison. Je n’aurai pas vu de requins et c’est tant mieux !

J’espère avoir donné une bonne image sportive de la Polynésie a travers ces 3 semaines, mais chose est sûr, les photos que je leur ai montré de Moorea  leur ont donné une furieuse envie de venir. (une famille de 8 australiens dont le papa a participé au trip arrive dés le mois de mars sur Moorea !!!). En tout cas, j’ai un nouveau surnom là bas : Tahiti !!! Et ils ne sont pas prés de l’oublier avec la quantité de crème solaire que je leur ai versé sur la tête  quand ils dormaient, ainsi que la superbe gamelle que je me suis pris sur la plage devant tout le monde !!!

Les retombées médiatiques

Avant mon départ et pendant mon absence, trois parutions locale ont annoncé l’évènement et mon sponsoring par ATN: La dépêche par deux fois, Tahiti Presse sur le net.

De nombreux encarts ont été fait sur le site Flysurf.com, rendez-vous européen des kitesurfeurs avec un lien vers mon blog,

Un blog mis à jour tant que possible avec de nombreuses photographies du site et de Moorea bien sûr. Le blog a été visité plus de 3200 fois depuis sa création.

Pendant l’évènement, de nombreux encarts ont été réalisés dans la presse locale, à chaque étape et le nom de Tahiti a été cité de très nombreuses fois en parlant de l’origine des participants.

Le logo Air tahiti Nui a été inséré comme sponsor officiel dans le site internet de l’évènement (avec rétrolien vers le site www.airtahitinui.com), sur les T shirt et les lycras de la 40 aine de participants.  La banderole était déroulée sur la plage à chaque arrivée et les 3 bus et remorques couverts d’autocollants ATN.

J’ai navigué près de 3 jours avec le T shirt ATN avant que celui-ci ne rende l’âme. Les images devraient  être insérées dans le DVD de l’évènement.

Les 3 ailes ramenées de l’avènements navigueront désormais sur les spots de Tahiti et des îles aux couleurs d’Air tahiti Nui . Un superbe support publicitaire.

Merci encore à la direction et au personnel de Air tahiti Nui pour sa confiance et son soutien. En espérant pouvoir partager d’autres évènements ensemble. Maururu Roa!

p1010035

Posté par nikomoorea à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2006

And the winner is...

Je ne voulais pas faire un compte rendu trop hatif de mon séjour chez les aussies et donc je m'étais donné une semaine de réflexion... et de jambes en l'air avec vanh!!!! Maintenant je peux le dire...

Ce que j'ai aimé:

- La compagnie de kiters d'autres pays. Meme si le niveau technique n'étais pas forcement présent, tous partageaient la même passion.

- Les petits jeunes. Ils étaient la fraicheur du trip. je me suis revu en colonie de vacances il y a une quinzaine d'année.. et je me suis laché... Un brevet est sorti de ce trip: La bombe à banana boat: Prenez un ballon. Remplissez le de creme solaire Banana boat water proof (essentiel, vous comprendrez après...). Gonflez le ballon a bloc. Fermez le et explosez le au dessus de la tete de vos amis. l'effet est assuré si vous etes dans un mini bus pendant des heures et des heures!!! La crème water proff ne part pas au lavage et fais de jolies taches blanchatres!!!

dscf00151       dscf0051

- Le spot de flat water. Il y a des lagunes hallucinantes ou l'eau est si plates que les kiteloop et autres figures à 300 km/h sont un jeu d'enfant!

- Les beach break: Un downwind dans les vagues c'est sauts et surf assuré. Et quand on est sur du sable, on se lache vraiment!

dscf0018

- Sydney. Une ville plutot sympa memle s'il faut beacoup marcher et si tout est cher.. pas mal d'ambiance dans les pub, des groupes en live. Byron bay!! la fiesta avec de super pub a theme!!! Dommage, ct les deux seuls endroits visités qui méritaient une plus longue halte!

pont_2  dscf0014   dscf0013

Ce que j'ai moins aimé:

- Les australiens encore plus bourrins que l'on me les avais décris. TRés sympathiques mais pas trés fins.... Murgeage de gueule tous les soirs à la bière, et limites menteurs: You should have been here yesterday, it was 25 knots!!!... ou.. I don't know why but usally it's 20 to 30 knots everyday!!!

- Le niveau technique. A part quelques bon riders (Mo, Dominique, Daniel, Mickael et un ou deux autres australien). Un peu deçu aussi car l'eau froide et les sharks ça motive pas pour lancer de nouveau mooves!!!

- L'organisation: Le trip étais trés mal organisé. Quand il y a du vent tu te poses pas de questions, tu rides.. Eh bien eux ils attendaient genre 3 heures pour savoir ou on va, etc.. etc.. Et ça ça fout les boules. Et quand tu organise un trip de kite, tu prévoie des trucs a faire s'il n'y a pas de vent. Eh bien euh, quedal!!!! Niveau bouf ct le bordel, rationné et pas de boissons fraiches toute la journée sur l'eau et le soir!!! ils nous ont emmené dans des campings pourris de vieux genre à 10 h faut pas faire de bruit!!! Etc.. etc.. la liste est malheureusement trops longue!!!

Bref un bilan mitigé mais une bonne expérience quand meme.... J'aurai voulu le meme trip avec du vent et plus de peps dans l'équipe organisatrice. Et surtout j'airai voulu qu'ils ne se vexent pas pour toutes les conneries que l'on a fait et qu'ils ne nous excluent pas à la fin pour déli de trop grosses conneries!!!! Parceque sans vouloir me vanter...

p1010036

Y'en a qui aurai du être dans le soit disant classement des meilleurs riders... Mais bon c encore mes chevilles qui parlent! En tous cas mon petit protégé pendant le trip a fini 2 ieme junior d'australie... Grace a quelques conseils avisé. Peut etre suis je meilleur entraineur que kiter??? Merde alors.. tous mes espoirs tomberaient t'ils a l'eau????

p10100871

En tous cas un grand grand merci a ATN (www.airtahitinui.com) pour les super prix sur le billet d'avion et pour les 4 place sde libre au retour qui m'ont permis d'etre en pleine forme pour les kiteloop dehooké a mon retour dans le lit de ma chere et tendre...

Posté par nikomoorea à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2006

resultat des courses...

Un petit résultat des courses avant une période de reflexion (je sais certains diront que je suis un peu long a la détente...)

15 h d'avion avec la possibilité magnifique de s'allonger!!!!

3 semaines en australie, je suis rentré lundi soir au lieu de samedi, ayant volontairement raccourci mon séjour pour des raisons que j'expliquerai plus tard,

5 jours de kite dont 4 pendant le trip proprement dit (14 j), ce qui est trop peu certes, mais independant de notre volonté.

2500 km de vanh, euh de van(!!!) à une moyenne de 60 km/h soit 41 h passées entre 4 planches et 3 kiteurs... ou 3 h par jour en moyenne!!!

110 km linéaires de downwind ou 230 km au total en 3 sessions (50 + 25 +35) et 2 sessions sur eau plate de chez plate,

3 tubes de creme solaire, 1 de déodorant, 3 savons, 1 dentifrice, 2 lentilles et pour les sous j'attend mon relevé de compte...

Bref me voici donc au fenua, content de rveenir si eole me fais une petite fleur. Un peu cassé de partout apres avoir dormi a tour de role par terre, sur un matelas gonflable percé, sur un duvet, un vrai lit dans un hotel formule 1... Sans comté une transition double backloop to plage sur le dos et un trés beau downloop to cervicales qui n'oint rien arrangé...

Moorea, me voisi donc avec mes 2 kg en moins, mes douleur en plus, et la furieuse envie de kiter alors attention les dégats!!! Les critiques sur le trip ce sera pour plus tard!!!

PS:non je ne suis pas dans les resultats du great downwinder.. m'explication la prochaines fois!!!

Posté par nikomoorea à 12:33 - Commentaires [3] - Permalien [#]


06 janvier 2006

Enfin un ordinateur...

Bon je sais c pas trop cool de pas donner de news mais kan on passe son temps entre biere, kite, et bus pour trouver un endroit pour camper, pas trop le temps de trouver un cyber cafe.. Alors en premier lieu ya pas d accent ici alors je vais me debrouiller sans et en plus le clavier est qwerty donc bonjour les coquilles... resume des jour precednts...

Une premiere journee de downwind avec un longboard car le vent etais leger.. au compteur 40 km avec des vents a la limite du pet de moineau et une mer assez achee.. en plus des dauphins qui surgissent de nul part et des infos sur des sites de reproduction de requins blancs juste avant de decoller. un peu de steress donc... Mais une derniere partie avec une longue houle a surfer le pied!!!

Le deuxie,e jour un downwnd qvec un peu plus de vent avec un vent sideshore et une petite houle de 1 m 50... Un superbe entrainnement pour le wakestyle avec des australiens qui en sont friands.... Pas un superbe niveau dans le trip mais une ambiance bonne enfant! 45 km au compteur et une eau tres tres froide.... Faut que je trouve une combi.

Jour 3... Un vent qui se leve a 12 h apres une session de skimboard.. hyperraffaleux avec un decollage derrierre une digue ou il n y a que 15 noeuds>> dehors 30 !!! Des gros jumps mais pas tro de style, surf impossible avec la devente. pas de downwind.

Jour 4 Session freestyle dans la lagune. je me fais remarquer avec mes backto blind et kiteloop dehookes.. Je pose un doublefront to blind assez chaud mais je foire une downloop a cause d une rafale. resultat aujourd hui je suis coince du cou comme d hab... Pas de vent donc repos, de la plui, je me croierai a moorea avant de partir.. masi on s amuse bien. je suis le leader d un gang de jeunes ado avec qui je fais toutes les conneries possibles et imaginables.... Les photos a mon retour....

Gros bisous atous, je retourne decouvrir l australie...\

Posté par nikomoorea à 02:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 décembre 2005

Des que le vent soufflera je m envolera....

alors la on va rigoler entre le clavier qwerty et l absence d appostrophes et d accents.... je vais faire court.

Arrive il y a deux jours, prise de contact evec les australiens qui sont tres gentils mais un peu bourrux. le sport national apres 20 h est de se murger assez rapidement la gueule. les bars ferment a 23 h 30 grand max. les gens se levent tres tard, vers 9 h ce aui est assez deconcertantpour moi. ne me faites pas dire que je suis un leve tot mais avec les 4 heures de decallage, je me leve donc vers 6 h ....

Pas de vent donc on s occupe en bon touriste, on depense des sous...

aujourd hui visite de sydney, le vent etant prevu a 8 noeuds max. demain on charge les camion et depart apres demain.. je vais aller m acheter une canne a peche car il faudra bien s occuper en l absence de vent. le surf est moyen. tous disent que l eau est trop chaude, et que c est pour cela que le vent st absent.... c koa froid pour eux???? putain, j ai l impression de me baigner dans un frigo.....

j ai eu mon matos et ai teste sur la plage dans 10 knts.... pour l instant ca va, les ailes ne sont pas en papier....

c tout pour aujourd hui.. pas envie de vous donner de koa vous fouttre de ma gueule....

bisous

Posté par nikomoorea à 22:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 décembre 2005

Bon je sais, pas de mise à jour!!!

Ben koa? Y'en a ki bossent! Plus que quelques jours avant de prendre l'avion samei soir en plein milieu du reveillon de Noel.. en voila un bo cadeau!!! Je passerai mon 25 (en fait la moitié du 25 car je me pose le 26 en raison de la ligne de changement de date!) dans l'avion a me goiffrer et me bourrer aux frais de la princesse!

En attendnat je bosse comme un malade et vu que je n'ai pas trop l'habitude, j'ai plus top le temps de mettre a jour mon blog. De plus on attaque la troisième semaine sans vent, qui lui est prévu... le jour de mon départ!!! le jour de Noel! Un bo cadeau pour ceux qui restent!

papier_cadeau

Alors attendez sagement le 26 ou le 27 pour mes premières impressions de l'australie! En attendant joyeux noel! Faites bien la fêtes, mangez plein d'huitres et de foi gras en pensant à moi!!!

Posté par nikomoorea à 02:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 décembre 2005

Plus que 12 jours...

C'est fou comme le temps passe lentement quand on a une date importante. C'est fou comme le temps passe doucement quand il n'y a pas de vent. C'est fou ce que c'est chiant de rester renfermé quand il pleut. Bref, vivement le 25 que je change d'air!!! Car ces temps ci l'air de moorea est plutot mouillé.

au

le vent c'est les grains la nuit. y'a rien la journée!!!

Alors on travaille, on prepare le trip (tu sais mettre les autocollants sur les boards c'est hyper important!!!). Tout est bon pour s'occuper l'esprit. Il faudrait que je me mette au sport pendant ces deux dernières semaines mais ça va être dûr vu ma motivation. Il va quand même falloir se preparfer physiquement si je veux botter le cul aux autres riders!!!!

Sinon riend etrés nouveau sur l'île de Moorea, et c'est bien poiur ça que je part un peu!! La vie est toujours aussi cool, y'a le lagon de l'autre coté de la route....

moorea_zoom

Si un jour vous passez dans le coin, n'hesitez pas a faire un petit coucou, si y'a une bière au frigo, elle est pour vous! Si vous etes kiter, je vous donerai la carte des bons spots de l'île pour éviter les galères avec le corail, les coctiers... Si vous etes une fille, attendez le jour où ma vahine travaille!!! ;o)

En attendant ds news plus kitistiques et surtout de quoi devellopper sur le great downwinder en australie www.thegreatdownwinder.com, je vous invite a visiter la page de mon ami bertrand.. le pauvre y'a personne qui le lit! Alors faites une bonne action après le téléthon et les myopathes, faites un geste avec le blogatonton et les trisomique: www.bertie.canalblog.com !

Et pour attendre le vent, une des nombreuses images faites par juliano notre proff de salsa préféré qui se met à la photographie.. Il acompris où était le bouton pour prendre la photo, la prochaine fois je lui apprend a zoomer... AQlors juste pour la couleur de l'eau et du ciel pour attendre le bo temps!!!

p1010047 A tchao!

Posté par nikomoorea à 04:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 décembre 2005

La vie est courte alors profittons en...

J'attendais un peu que l'émotion redescende... Pas envie de rediger ces jours ci avec la disparition d'un copain...

malik_joyeux012_xxl By by Malik... Rendez vous bientot!

Posté par nikomoorea à 06:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]